Fashion week de Pauline

London Fashion Week AW 17/18

Bonjour les girls ! Cette fois-ci c’est Londres qui va vivre au rythme des défilés. Entre une élégance british, une folie frôlant le kitsch et un style avant-gardiste underground, chaque saison réserve ses surprises dans la capitale britannique. Toujours dans un esprit très conservateur, rares sont les marques à pratiquer le « see now buy now » et à mixer les genres sur le catwalk. Seule Burberry a opté pour ces deux options et fait figure d’outsider. Pour autant Londres est vraiment cosmopolite aussi bien au sein de la population que dans le choix de ses créateurs. La richesse multiculturelle de cette ville est une véritable force pour la mode et pour trouver toujours des créations venues des quatre coins du monde. Encore une belle réaction pour cette saison de Fashion Weeks, à Londres cette fois, pour faire face à Donald Trump et à sa politique anti-immigration !

Chez J.W. Anderson, le créateur, qui dirige aussi Loewe et crée donc une dizaine de collections par an, reste toujours fidèle à sa signature tout en rendant ses créations plus spontanées. L’hiver est synonyme de confort et de volumes remplis de douceur, et il l’a très bien compris, c’est pour ça qu’on retrouve des looks casual avec des touches d’aluminium ou de la soie qui virevolte. Le designer a un style incomparable, très inspiré par l’art, et il a toujours ce sens particulier du détail comme par exemple avec le bouquet de plumes qui finissent les robes fluides. C’est certainement un des créateurs qui maitrise le mieux la superposition de matières pour un résultat hyper créatif.

London fashion week AW 17/18

Christopher Kane est, pour moi, le petit prince de la mode britannique. A chaque Fashion Week, il nous surprend avec une collection toujours très inspirante et très travaillée. Cette saison apparaît un peu nostalgique grâce aux nombreux imprimés rétro, comme l’imprimé fleuri sur les robes version tapisserie du salon ou l’imprimé soucoupes volantes sur des pièces fluides. La maille devient plus spontanée et les patchworks de métal apparaissent comme des pièces recyclées ; voilà une collection ancrée dans le quotidien qui ravira les femmes d’aujourd’hui.

London fashion week AW 17/18

Avec Erdem, on a toujours l’impression de faire partie d’un roman le temps du défilé. Comme à son habitude, le créateur nous a proposé une collection très poétique composée de robes longues en dentelle anglaise ou en patchwork de velours. Pour une fois, le voyage inspirationnel ne fait pas le tour du monde mais devient très personnel puisque le designer s’est inspiré directement de son histoire, de ses parents et de sa vie multiculturelle. On retrouve une certaine abondance d’ornements, inspiration tout droit venue de l’Empire Ottoman (son père est turc) avec une richesse des matières et des coupes, qui montre l’excellence de son travail.

London fashion week AW 17/18

Chez House of Holland, l’heure est à l’amusement et à la fun attitude ! On y retrouve une inspiration western avec des chapeaux de cow-boy, des santiags et des pantalons patte d’ef. Le résultat est donc résolument rétro, un peu fou certes, surtout si on y ajoute un imprimé à carreaux style Formule 1 ainsi que des robes et jupes faites de franges en plastique. C’est une collection plein d’audace !

London fashion week AW 17/18

Chez Marques ‘ Almeida, le duo de créateurs Marta Marques et Paulo Almeida mettent en avant une féminité affirmée. Ce dressing résolument moderne agit comme un discours féministe et donne envie de se sentir irrésistible. La collection est à tendance oversize avec des manteaux et vestes de tailleur XXL, de longues jupes asymétriques à volants et rythmé par des imprimés graphiques tels que des pois, des rayures ou des carreaux. Le tout est accentué avec des touches de couleurs pop !

London fashion week AW 17/18

Avec Mary Katrantzou, il est facile de rêver et de se plonger dans un autre monde. Sa collection pour l’automne-hiver 2017/2018 nous le prouve encore une fois puisque cette fois-ci, son inspiration provient du film « Fantasia » de Disney sorti dans les années 1940. Ses pièces sont toutes aussi féériques que l’histoire du film, toujours très marquées par l’art, et arborent un style rétro. L’ajout d’épaulettes aux manteaux est évident, les broderies perlées deviennent le nouvel ornement d’élégance, la fourrure est obligatoire pour la saison et l’imprimé phare qu’est le carreau, est présent sous toutes ses formes. Elle aime tellement fusionner la mode et l’art afin de créer des imprimés trompe-l’œil dans le style tapisserie, pour le côté kitsch à l’anglaise, ou alors complètement fou, graphique et abstrait.

London fashion week AW 17/18

Chez Mulberry, Johnny Coca le designer, avait envie de faire du moderne avec des vieilles inspirations. Il revisite l’aristocratie britannique comme un trésor sorti du grenier. Il s’inspire du dressing de la cavalière en créant des capes ainsi que des effets matelassés, de l’ambiance de château avec ces tailleurs imprimés tapisseries et de volants apposés sur la soie un style élégant parfaitement maitrisé inspiré des années 20 et 70. La modernité s’inscrit dans les volumes qui apportent juste le twist nécessaire, bravo pour ce travail !

London fashion week AW 17/18

La reine de la broderie anglaise c’est elle ! Simone Rocha propose pour cette prochaine saison encore une panoplie de robes en broderies anglaises respirant le romantisme et la féminité sans oublier sa passion pour les fleurs qu’on retrouve imprimées sur un grand nombre de pièces de la collection. Les robes légères sont rehaussées de fourrure ou de velours (qui littéralement dynamisent sa collection), les manteaux se transforment en kimono et les fleurs remplacent même les accessoires : elles deviennent maitresses de ce catwalk.

London fashion week AW 17/18

Place à Topshop ! La marque a proposé une collection « see now, buy now » où les vêtements de la collection automne-hiver étaient disponibles à la vente directement après le show. Les looks s’inspirent de la culture britannique, aussi bien de la musique que du style vestimentaire. Les silhouettes sont donc mi bourgeoise classique mi urbaine underground. On y retrouve une touche rétro avec l’imprimé fleuri, beaucoup de tops à imprimés graphiques, des robes de cocktail, des détails ajourés mais surtout une explosion de couleurs : de la fausse fourrure orangée, des pantalons jaunes et des escarpins associés à des badges personnalisés présents sur les vestes. Un vrai cocktail éclectique pour cet automne !

London fashion week AW 17/18

Versus Versace est la ligne qui permet à Donatella Versace de s’adresser directement à la jeunesse et surtout à la génération des millenials. Cette collection automne-hiver est rock et glamour, en bref c’est le dressing parfaitement adapté aux soirées. Très souvent dark, les silhouettes sont plutôt monochromes avec quelques touches de couleurs pop comme le fuchsia ou le bleu cyan ou de métal argenté. La fourrure fait partie intégrante de la collection puisqu’on en retrouve un peu partout et l’indispensable sportswear est injecté dans chaque pièce de la collection pour un résultat résolument sexy.

London fashion week AW 17/18

 

Toutes les photos viennent de Vogue mais les montages sont faits par mes soins.

Bisous, Pau ♡

Leave a Reply