Fashion week de Pauline

London Fashion Week SS17

Hello guys ! Après New-York je t’emmène direction Londres pour découvrir ce que les créateurs de la capitale britannique nous réserve pour le printemps-été prochain. C’est vrai que Londres nous réserve toujours bien des surprises niveau mode (et même pour le reste haha) et c’est souvent l’endroit où on trouve les tendances les plus wtf tout comme les idées les plus inspirantes pour nos propres looks.

Comme on a pu le constater à New York, la mode s’adapte de plus en plus aux saisons en instaurant le « see now buy now » afin de pouvoir vendre les créations tout de suite dans les magasins. A Londres c’est Burberry qui inaugure ce concept en créant en plus son premier défilé homme-femme mélangé. La mode évolue, les marques s’adaptent et se tournent vers le futur avec une nouvelle façon de vendre (always business) 😉.

Je découvre chez Simone Rocha une allure sage contrastée par une énergie rebelle, caractéristique de la mode à Londres. Elle s’inspire des tableaux irlandais et joue avec de la broderie anglaise, des effets de transparence, des trenchs brodés de fleurs, des cols Claudine et des gros nœuds. On retrouve toujours la petite touche religieuse de Simone Rocha, notamment grâce à l’omniprésence du blanc et de pièces toute en légèreté.

London Fashion Week SS17

Paul Smith nous offre un concentré de bonne humeur, qui appuie le sens du plaisir et le joli goût habituel de la marque. Cette collection s’adapte à toutes les générations puisque les vêtements sont plutôt avec des coupes « easy-to-wear » comme des blousons oversize ou des robes fluides. C’est pour ça que tout se joue sur les détails : matières, ornements avec notamment un gros focus sur les fleurs sous toutes ses formes : peintes à la main, en résille ou façon patchwork ainsi que la palette de couleurs, chère à la maison, composée de jaune moutarde, kaki, rose pâle, parme et orangé.

London Fashion Week SS17

Gareth Pugh s’inspire énormément du milieu du théâtre, de l’opéra et du ballet dont il est particulièrement attaché. Il aime mettre en avant une femme sophistiquée, moderne et déterminée, c’est pourquoi cette saison il choisit de faire défiler ses mannequins tels une armée de gladiateurs : tuniques noires, détails dorés notamment pour les épaulettes, plastrons, couronnes, inspiration architecturale et illusion d’optique grâce aux rayures blanches et noires, il joue sur chaque détail pour parfaire sa collection.

London Fashion Week SS17

Johnny Coca signe sa deuxième saison chez Mulberry et propose une collection rock et contemporaine à l’image du nouveau souffle qu’il impulse à la marque. Il mélange le côté très british comme avec le motif Prince de Galles et un côté résolument plus moderne avec les tissus à paillettes et les rayures plus sophistiquées. On y retrouve quelques touches de streetwear, évidemment, mais surtout la touche absolue de Coca : les sacs. Il en créé depuis ses débuts, qui reprennent les codes qu’il utilise pour Mulberry, c’est-à-dire un mélange entre classique chic et excentricité moderne, pour s’accorder avec la femme intello-chic et rebelle dont il s’est inspiré cette saison.

London Fashion Week SS17

Les collections de Sarah Burton chez Alexander McQueen frôlent souvent les créations couture. Pour cette saison, l’inspiration vient des coutumes et paysages des Iles Shetland au Nord de l’Ecosse. La collection pourrait s’avérer classique et folklorique mais finalement elle est résolument moderne, avec juste quelques touches du patrimoine écossais à travers une brassière en cuir aux accents celtiques, des volants d’une robe d’un bleu océan, des notes punk ou des tailleurs aux motifs de carreaux écossais. Le tableau final est intéressant car il flirte entre le charisme des sirènes des légendes de l’océan et de la femme rock à l’anglaise.

London Fashion Week SS17

Le duo de créateurs, Marta Marques et Paulo Almeida, ont une manière de travailler plutôt original chez Marques’ Almeida. Ce sont les mannequins elles-mêmes qui créent le design des pièces présentées pendant le défilé. Elles participent au processus de création et de production, font plusieurs retours puis finissent par porter leur look ultra cool à la London Fashion Week. Grand gaghant du prix LVMH en 2015, le duo de designers est vraiment doué pour mélanger les attitudes de rues, un peu de punk, un peu de chic, une touche de vintage et voilà des looks dingues !

London Fashion Week SS17

L’évolution de Christopher Kane est assez dingue. A l’occasion des 10 ans de sa marque, il fait comme il aime dire un « looking back to go forward ». Il se replonge en 2006 quand il faisait ses débuts en pleine crise économique avec des matières les plus sommaires mais qui laissait place à la créativité pour en arriver là où il est aujourd’hui. On découvre une collection de luxe modeste et poétique : la working class façon Ecosse ainsi que la plupart des vêtements semblent rafistolés comme une dentelle, un velours ou un lurex sortie du grenier, une lingerie détournée, un tutu réinventé et des alliances de couleurs totalement spontanées.

London Fashion Week SS17

Erdem Moralioglu, le designer de sa marque Erdem, est parfaitement représenté par le motif liberty à l’anglaise : il aime les créations romantiques à souhait. Il a une affinité particulière pour les romans historiques et c’est de là que viennent ses robes très XVIIe siècle. Elles sont particulièrement bien adaptées aux mariages d’été grâce aux touches fleuries mais surtout à l’éternelle broderie anglaise blanche.

London Fashion Week SS17

J.W. Anderson repousse encore une fois les limites de la création et s’éclate à créer le dressing parfait pour les femmes d’aujourd’hui soit des femmes indépendantes, exigeantes et super actives. Il maitrise les découpes, les asymétries, les effets de textures ou encore les motifs graphiques. Il sait rendre la femme féminine et distinguée sans en faire trop grâce à la touche sporty.

London Fashion Week SS17

Toutes les photos viennent de Vogue mais les montages sont faits par mes soins.

Bisous, Pau ♥

Leave a Reply