Fashion week de Pauline

Men Fashion Week AW 17/18

Coucou la team ! Comme je te le dis souvent, la mode reflète notre société, notre façon de vivre, nos habitudes, nos goûts en évolution… C’est pour cela que lorsque le monde est en pleine crise, on ne sait pas ce qui peut arriver demain parce que l’avenir, tout comme les tendances, est incertain, la mode se modifie et évolue. Plus que jamais, les créateurs s’inspirent de la rue. Le sportswear, la mode de notre décennie, est encore une fois mis à l’honneur avec des silhouettes cool et streetwear sans oublier quelques touches de normcore, tu sais ce fameux « non style » dont je te parlais il y a quelques mois, mais c’est le détail qui change tout !

On commence par Armani, qui propose toujours une collection élégante avec un superbe mélange de matières pour un style impeccable et confortable. Les pièces comme le costume, très présent sous toutes ses coutures pour la marque, sont équilibrées par une matière plus cool tout comme les vestes sophistiquées et cintrées sont contrebalancées par des pantalons larges. J’ai un coup de cœur pour la veste en fourrure nouée autour du cou sur le costume en velours (et gros what the fuck pour l’écharpe-manches?? mais c’est fun donc je valide) !

Chez Calvin Klein collection, on joue avec la transparence. On y retrouve des pulls d’hiver avec la partie sur le buste totalement apparente, j’adore ce contraste des matières, je trouve cela très chic et moderne. La parka est à nouveau à l’honneur, avec même une doublure « imprimé plaid », est-ce que cela deviendrait pas notre allié l’hiver prochain ?!

Les deux créateurs, Stefano Gabbana et Domenico Dolce, ont choisi un casting de mecs complètement dingue (fils de Cindy Crawford, celui de Pamela Anderson ou encore celui de Jude Law, on est servi) à la hauteur d’une collection fun et riche avec des touches de broderie et des empiècements fleuris. La silhouette est mise en valeur par des pièces près du corps comme les costumes en brocard ou les pulls avec des effigie d’animaux pour le côté cool.

Aux commandes ? Le designer belge Kris Van Assche. Univers ? Rock underground. La collection ? Inspirée des raves parties des années 80, on retrouve un imprimé farfelu avec Christian Dior entouré d’inconnus, beaucoup de vert émeraude (serait-ce la nouvelle couleur à adopter cet automne ?) et les costumes bien ajustées de la maison Dior avec des fines rayures qui se transforment en fils pendus, cela apporte du relief à une tenue un peu sage, j’aime beaucoup personnellement !

Carol Lim et Humberto Leon, les deux directeurs artistiques de la marque Kenzo, proposent une collection digne d’expédition polaire. A base de futurs best-sellers tels que les parkas imperméables,  c’est un vrai puits à idées aussi bien en termes de couleurs, d’imprimés que de style. On retrouve beaucoup de jaune, de kaki et de blanc, couleurs pas forcément adeptes de l’hiver mais qu’on adopte tout naturellement grâce à Kenzo.

Le défilé Louis Vuitton était probablement celui le plus attendu de tous. La raison ? La collaboration de la marque française avec la marque streetwear la plus cool du moment, Supreme, qui cartonne en ce moment. Cela prouve encore une fois de plus que la tendance streetwear a encore de beaux jours devant elle, on est tout simplement fan ! La collection est hyper moderne et pointue, on retrouve encore une fois l’omniprésence de logos, les sacs Vuitton avec le logo Supreme évidemment et des pièces plus que jamais dans l’air du temps comme ce magnifique pull en maille noué à la taille ou cette chemise à l’imprimé un peu fou et décalé, c’est juste dingue !

Jeremy Scott nous a habitué à son chaos d’idées et cette collection le représente bien. On y retrouve un mélange de guerre avec des imprimés camouflages, des combinaisons militaires, des parkas (décidemment on les retrouve partout!), les bérets accessoirisés de boutons ainsi que de pampilles et de beauté avec des fleurs, de la fourrure colorée ou encore des motifs futuristes. C’est encore un défilé tout en contraste que la marque nous propose, un vrai mélange entre le chaos et la reconstruction.

Le vinyle fait son grand retour pour les collections de l’automne-hiver 2017/2018 chez les hommes, notamment chez Versace, qui le mixe parfaitement avec un costume et des baskets pour apporter une touche vintage sans aller dans le rétro démodé. J’adore cette prise de risques ! L’ensemble de la collection nous donne le même ressenti, entre coupes modernes et imprimlés vintage, entre petites touches de vintage et pièces complètement moderne, j’adore ce mélange de style et d’époques (oui je sais que tu le sais déjà) !

Première collection pour le français Guillaume Meilland chez Salvatore Ferragamo et il s’inspire du créateur lors de son arrivée à New York dans les années 1920. On y retrouve des silhouettes modernes et classiques à la fois, vaec des pièces structurées tout comme d’autres plus amples. Il décline le long manteau dans un tissu écossais tout comme il assemble le gros pull en maille cosy avec un beau spencer à rayures, il s’adapte donc à la culture américaine tout en gardant le chic à la française.

Philipp Plein a encore sorti une collection toute en simplicité… ironie quand tu nous tiens ! Il en met encore plein la vue avec une collection à son effigie, entre du cuir et de l’argenté, de la fourrure au velours, il met en avant une silhouette très street et night pour la nouvelle saison.

Paul Smith s’inspire énormément de sa culture pour proposer une collection à l’allure très british et à l’élégance traditionnelle. On retrouve beaucoup l’imprimé tartan, of course, qu’il mixe avec des touches de jeans et de cuir pour apporter un côté plus moderne.

Olivier Rousteing maitrise l’art de la broderie et mène sa #Balmainarmy d’une main de maitre. Imprimé camouflage, tenues oversize, broderies, détails cloutés : on retrouve la signature du designer de Balmain partout. Moins dans l’excès que la collection homme précédente, celle-ci dévoile un homme stylé ancré dans la société et une vraie source d’inspiration pour nos mecs les plus en vogue 😉

 

Toutes les photos viennent de Vogue mais les montages sont faits par mes soins.

Bisous, Pau ♡

Laisser un commentaire