Fashion week de Pauline

Men Fashion Week SS17

Bonjour tout le monde ! On se retrouve pour une nouvelle Fashion Week spécial homme pour la saison printemps-été 2017. Mais avant de parler de mode, parlons d’anniversaire puisqu’on fête aujourd’hui le 1er anniversaire du blog ! Ca me fait tout bizarre de me dire que cette folle expérience a commencé depuis déjà 1 an parce que pour moi j’ai l’impression que c’était hier ! En plus il y a pas mal de projets cools qui arrivent ces prochains mois donc je suis ravie. Mon blog évolue et va continuer sur cette voie je l’espère lors de ma première année d’étude sup’, enfin de toute façon tu peux suivre ici et sur tous mes réseaux pour le découvrir, alors je t’invite vraiment à le faire si ce n’est toujours pas fait tu vas pouvoir voir tous les dessous de mes folles aventures !

Comme tu le sais, en juin la mode met l’homme à l’honneur pour présenter les collections de l’été prochain, ici PE17. L’homme sera un véritable aventurier au cœur de la ville : tenues oversize, couleurs neutres, sac à dos, matières nobles mais une affirmation du sportswear rythment cette saison. Effectivement, la palette de couleurs est neutre : blanc, ivoire, gris, nude, marron, beige… A Londres, l’homme est aventurier, romantique mais rebelle. A Milan, il se rapproche de l’aventurier mais reste chic. Le sportswear et la techno-couture (permettre aux marques de luxe d’allier matières nobles et vêtements pratiques) sont devenus les symboles mode ces dernières années puisqu’ils sont présents partout, aussi bien dans les collections femme que homme. En plus, la version luxe a développé des nouvelles méthodes de fabrication innovantes grâce à l’avancée technologique. Au delà de ça, la mode est de plus en plus unisexe, les mannequins hommes et féminins défilent ensemble et les pièces comme les pantalons, shorts ou même les robes sont portés indifféremment par les uns ou les autres.

 

Chez Balmain, on retrouve ce côté aventurier par la présence des sacs à dos, des vêtements fluides aux couleurs neutres, certaines tenues s’apparentent même à des tenues de viking, d’ailleurs l’oversize sera toujours très présent cette saison mais Olivier Rousteing apporte toujours sa signature particulière. Il aime le bling, le denim et les nombreux détails qui peuvent changer toute une tenue.

Depuis que Demna Gvasalia a repris le flambeau chez Balenciaga, la marque est en perpétuelle évolution et voici une nouvelle surprise avec un défilé pour hommes. On retrouve complètement le côté oversize dans la plupart des tenues surtout grâce aux manteaux tout en mettant en valeur le corps car ceux-ci sont bien coupés pour ne pas perdre la silhouette au milieu du tas de tissus que représente le blazer haha. Nouvelle signature Balenciaga ? Je valide !

Versace est, à mon sens, le leader du sportswear chic, dont le succès chez les collections femme est unanime. Cette collection SS17 se porte surtout le travail des différentes matières : le cuir (évidemment pour Versace) et les tissus techniques avec une partie de soie. Cette collection fait à nouveau évoluer la marque, qui tend à faciliter le mouvement dans le vêtement notamment en redéfinissant le smoking : t-shirt à la place de la chemise, veste en soie tout comme le pantalon et la ceinture smoking, le tout rend un résultat très aérien, j’adore le rendu.

Giorgio Armani a encore proposé une collection tout en élégance pour sa marque éponyme. Il adopte avec facilité la tendance décontractée en proposant des blazers et pantalons fluides et légers. Certaines pièces sont même remplacées : les pantalons de jogging en lin à la place du pantalon smoking, des cardigans au lieu des blazers et des t-shirts ou cols roulés à la place de l’éternelle chemise. Alors on adopte la simplicité de la classe à l’italienne ?

Avec Salavtore Ferragamo c’est l’élégance avant tout comme toujours. Les couleurs sobres (beige sable, gris, bleu clair, marron…) rappellent le côté « tenue de voyage », qui marque une tendance de la saison à venir. Néanmoins le costume reste très présent au sein de cette collection, mettant en valeur des matières soyeuses et luxueuses, j’ai adoré notamment les différentes vestes à l’esprit tailleur. Comme à son habitude, Salvatore Ferragamo reste simple et propose une collection smart pour permettre à la mode masculine d’évoluer sans être dans le too-much.

Chez Gucci, on retrouve toujours l’importance du détail qui ne cesse jamais de nous surprendre. Ici Alessandro Michele, le DA de la ligne homme, reste dans la tendance de l’homme aventurier en réfléchissant à l’art du voyage. On y retrouve des marins élégants ou des intellos BCBG qui portent souvent des costumes aux ornements chinois brodés ou des vestes façon kimono, qui mettent en avant le talent de l’italien pour le voyage imaginaire.

Chez Moschino, Jeremy Scott trouve toujours une idée farfelue pour présenter une collection géniale, oui tu sais je l’adore ! Des couleurs multicolores, des fleurs, du psychédélique, enfin de la folie à l’image de la marque mais réalisée sur des pièces chic et bien travaillées, voilà pourquoi on aime Moschino, oui parce qu’on aime l’excès d’imagination et parfois le mauvais goût. Probablement à l’heure où les codes vestimentaires se transmettent à travers le monde, les designers trouvent dans le mauvais goût une façon de se rebeller contre les codes actuels et c’est exactement ce qu’il s’est passé dans les années 80 avec Jean-Paul Gaultier par exemple.

La maison Margiela garde vraiment son esprit unique. La précision des coupes est incroyable et les lignes tracées sur certaines pièces mettent en avant cette qualité. Cependant la marque adore déstructurer et métamorphoser de nombreuses pièces de la collection, c’est clairement sa marque de fabrique, comme ici les doublures qui sont utilisées comme matière première du vêtement dont la veste devient l’accessoire.

Chez Dior Homme, on allie parfaitement le côté safari aventurier avec la vie citadine en portant par exemple des trench sans manches. Kris Van Assche, le DA de la ligne homme chez Dior, avait envie de mettre en avant le costume aux coupes parfaites tout en gardant l’esprit du sportswear tant présent dans toutes les collections actuellement mais en apportant un air nouveau. Il a également ajouté quelques touches punk comme des agrafes sur un costume noir classique ou bien les lacets reliées à travers des œillets.

Philip Plein, c’est incontestablement le roi du bling. Beaucoup de cuir (surtout pour le côté biker), des bombers, des teddys, des logos partout mais une déclinaison de sweats et shorts à perles et cristaux brillante, qui mettent en avant le savoir-faire luxueux de Plein.

Toutes les photos viennent de Vogue mais les montages sont faits par mes soins.

Bisous, Pau ♡

Laisser un commentaire