Fashion week de Pauline

New York Fashion Week AW 17/18

Hello à tous ! La Fashion Week automne-hiver 2017/2018 bat son plein actuellement et je te retrouve tout de suite avec le récap’ de celle de New York, qui ouvre le bal comme chaque saison.

Comme tu le sais, les tendances mode se relie toujours aux changements dans la société tel un miroir. L’élection de Donald Trump en tant que président des Etats-Unis a révélé une envie militante chez les créateurs. Que ce soit pour l’égalité, la liberté ou surtout le féminisme, la fibre artistique se défoule sur les t-shirts, robes ou vestes. La fourrure (vraie ou fausse) fait toujours partie des incontournables du dressing de l’hiver, les broderies affirment leur position mode et les sequins font leur retour dans des vêtements confortables pour une tenue d’hiver ultra pointue.

Par ailleurs, le sportswear chic n’a pas fini de déchaîner les foules mais cette saison, la tendance se tourne vers le street-style hip-hop. L’allure working girl semble rythmer la rentrée prochaine et le denim fera partie des classiques casual à porter le week-end, voir à alterner avec le tailoring. Après un focus sur les épaules la saison dernière, le focus se trouve sur les manches qui s’accaparent toutes les formes.

La Fashion Week de New York était placée sous le signe d’une révolte contre la politique américaine mais aussi à propos des conditions de la femme. Altuzarra s’est engagée à ce sujet en vendant des places pour son défilé aux enchères. Pour cette collection automne-hiver, les tonalités sont automnales et la question de l’identité au cœur de la collection. La femme Altuzarra porte des pièces couture pour être à la fois élégante et sophistiquée. Le velours est roi, la taille marquée et le tailleur plus que jamais mis au goût du jour. Les broderies et les paillettes ainsi que les accessoires viennent twister le look final, coup de cœur pour ce tailleur en velours noir et broderies dorées !

new york fashion week aw 17/18

Chez Alexander Wang, le retour aux sources fait partie intégrante de la collection. Celle-ci est majoritairement noire, signature du créateur, parfois accentuée d’imprimés tels que le carreau Prince de Galles ainsi que quelques touches de pièces rock avec des accents punk. Le style reste urbain et sportswear même si avec la maturité de son travail, Alexander Wang apporte une dimension plus quotidienne à ses silhouettes. Le pantalon en cuir mixé avec une veste de tailleur, les robes aux motifs graphiques, les détails ajourés ou l’ajout de matières, le dressing devient multi-fonctions et s’adapte aussi bien au bureau qu’en soirée.

new york fashion week aw 17/18

Pour la femme qui déclare que le style de la population américaine est « abominable », sa collection en est tout le contraire. Carolina Herrera dévoile une collection complètement glamour pour la prochaine saison digne de véritables œuvres d’art. En plus de Bella Hadid qui fait clairement sensation dans cette robe argentée pailletée, les robes possèdent chacune un détail unique : des volants, un décolleté XXL, du tulle, des paillettes ou nouée à la taille façon kimono. Sa maitrise parfaite des coupes et son inspiration asiatique font d’elle une créatrice hors-pair pour des créations qui subliment la beauté naturelle.

new york fashion week aw 17/18

Chez Calvin Klein, c’est une première pour Raf Simons qui intègre la maison après avoir quitté Dior l’année dernière. Engagé notamment pour rebooster l’image de la marque et augmenter ses ventes évidemment (#business), le créateur a proposé une collection sur le thème de la diversité. L’éclectisme des créations fait preuve d’une grande modernité. On retrouve un mix entre masculin et féminin, une certaine allure de femme fatale, un contraste parfait entre la dureté du cuir et la transparence délicate du plastique, du denim, de la fourrure, de la maille loose et pour l’esprit couture, des plumes !

new york fashion week aw 17/18

Une présentation toute en élégance et en couleurs chez Diane Von Fürstenberg. Cette collection reprend les classiques de la maison : de la couleur, de l’imprimé et la robe portefeuille. La fourrure est très présente et surtout colorée, les imprimés sont fleuris ou géométriques, les matières fluides comme la soie ou le tulle et les coupes simples et oversize. C’est une collection complètement newyorkaise et dans l’air du temps !

new york fashion week aw 17/18

Chez Jeremy Scott, le créateur au style pop-arty s’inspire de son pays, les Etats-Unis, pour sa collection automne-hiver 2017/2018. Il aime faire sourire les gens grâce à ses créations toujours plus originales et fait d’Elvis ainsi que Jésus, ses deux maitres de collection. On retrouve une inspiration des costumes de scène du premier comme son ensemble veste et pantalon blanc ou bleu aussi bien que les icônes du deuxième sur des pantalons longs et fluides. Couleurs vives, logo « as seen on TV », léopard et résille mixé à la religion, pantalons flare, froufrous et sequins : le rythme est résolument axé sur le disco !

new york fashion week aw 17/18

Déjà 10 ans que Jason Wu dirige sa marque éponyme d’une main de maitre et propose une collection digne des plus grands cocktails. Pour cette collection automne-hiver, la femme Jason Wu fait preuve de modernité et élégance. Cette robe dorée aux épaules asymétriques et cette robe grise transparente en mousseline de soie perlée sont des exemples convaincants. Toujours à la pointe du détail, le créateur fait en sorte de créer des tenues sophistiquées qui résisteront à l’épreuve du temps pour toute occasion, aussi bien de jour que de nuit.

new york fashion week aw 17/18

Marc Jacobs a centré sa collection autour du sportswear en rendant hommage au hip-hop qui était à la naissance de ce nouveau style vestimentaire dans les années 1980. La preuve qu’on est bien en 2017 où la rue décide ce que devient la mode. Les manteaux à carreaux se parent de fourrure qui permettent de réchauffer des tenues plus légères comme des robes en soie, en plumes ou en dentelle aux tons neutres. Les chapeaux cloches et les énormes colliers en métal doré apportent le détail en plus mixé aux fameux joggings, blouson rétro et parkas à l’allure vintage. C’est une collection riche permis grâce à un dépouillement au service du vêtement : celui du téléphone. Interdit pendant le show, les spectateurs ont pu découvrir les mannequins à la sortie du défilé et prendre toutes les photos nécessaires parmi eux, une idée de génie Marc !

new york fashion week aw 17/18

Chez Michael Kors, la collection révèle des classiques revisités, en bref le dressing de l’automne-hiver « with a twist ». On retrouve le manteau camel mais déstructuré, le pull en cachemire gris mais asymétrique, l’imprimé Prince de Galles mais féminisé par des coupes particulières, un trench en cuir version lie de vin : chaque détail fait la différence. En conclusion, Michael Kors maîtrise bien le nouveau luxe des femmes actives qui allient élégance et confort.

new york fashion week aw 17/18

Oscar de la Renta inaugure la première collection dirigée par Laura Kim et Fernando Garcia qui reprennent les codes de la maison. L’Upper East Side et le style cocktail font partie intégrante de cette saison automne-hiver. Inspiré des années 1950 et 1960, le style reste plutôt classique matérialisé par des lignes simples alors qu’au contraire les couleurs éclatent. De l’orange sanguine, du rosé néon ou du vert à reflet jaune néon, la collection est très contrastée sans compter les pièces de luxe conservateur comme le smoking, le pantalon cigarette, la robe fourreau ou le manteau long.

new york fashion week aw 17/18

Pour Jack McCollough et Lazaro Hernandez chez Proenza Schouler, le graphique reste l’élément imperturbable d’une bonne collection. Celle-ci est ponctuée de nouvelles textures, de lignes ultra-graphiques qui s’ondulent en suivant les courbes du corps et de contrastes marquants de couleurs. L’inspiration arty est plus que présente afin de créer un look sexy mélangeant asymétries et superpositions. La saisonnalité dans la mode et surtout à New York est de plus en plus effacée à cause du see now buy now, ce qui explique pourquoi certaines silhouettes sont aussi peu vêtues pour l’automne-hiver.

new york fashion week aw 17/18

Victoria Beckham s’inspire toujours de son mode de vie et de son style pour créer ses propres collections et c’est comme ça qu’on retrouve ce mélange propre à elle entre la fluidité et la rigueur. D’un côté on a du souple et de l’oversize avec des robes longues, des jupes aériennes puis de l’autre on a de la laine et du graphique avec des gros pulls en maille et des cabans imposants. Le décontracté impeccable est devenue sa véritable marque de fabrique ponctué d’élégance grâce à un graphisme avec moins de contraintes, entre autre des matières plus souples qui suivent les lignes du corps.

new york fashion week aw 17/18

Toutes les photos viennent de Vogue mais les montages sont faits par mes soins.

Bisous, Pau ♡

Leave a Reply