Fashion week de Pauline

PARIS Fashion Week AW 16/17

Bonjour ! La Fashion Week parisienne termine en beauté ce mois de défilés, de paillettes, de nouveautés et de tendances à venir. Tout d’abord, Paris a été marqué cette saison par des changements au niveau du directeur artisique, notamment chez Lanvin où Bouchra Jarrar va remplacer Albert Elbaz et où la révélation du petit nouveau Dior sera donné probablement lors du défilé croisière. C’est aussi les débuts de Demna Gvasalia pour Balenciaga. Les collections sont éclectiques et traduisent d’un mélange des styles, des genres, des époques comme des volumes et des proportions. Paris maitrise la mode, c’est une certitude. Encore et toujours, voici un petit récap’ de ma Fashion Week coup de cœur !

  • Chanel : Karl Lagerfeld montre à quel point la mode française apporte toujours une touche en plus : élégance, esprit couture, chic et esprit. Les pièces phares de la maison comme le tailleur sont sur le devant de la scène, mais cette saison aucun pantalon à l’horizon, uniquement des robes, jupes ou jupes culottes. La collection se montre aussi très urbaine grâce aux jeux de volume et aux contrastes graphiques mais au tweed effiloché, un effet matelassé ou à une capuche tout en gardant l’idée qu’on est en hiver alors chapeau, gants, longs manteaux font partis de l’équipe gagnante de la femme chic mais qui a chaud : j’adore !

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.3

 

  • Dior : La collection automne-hiver 2016-2017, entre exception et élégance, a été réalisé en interne, mais il est possible que le nouveau DA soit connu lors du défilé croisière fin mai prochain. Les volumes sont plutôt simples mais efficaces en général à part les jeux d’épaules et de décolletés qui sont vraiment mis en valeur entre effets bouffants, asymétriques, volantés, drapés ou dénudés, montrant alors toute la panoplie couture de la maison. Les matières (broderies, velours, fourrure, bijoux ou patchworks d’imprimés) sont d’exception, de paire avec une collection quelque peu rétro chic.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.2

 

  • Louis Vuitton : Les collections by Nicolas Ghesquière, j’adore ! Les silhouettes sont définitivement ancrées dans notre réalité, symbole de modernité. Pas de folie, mais uniquement un style affirmé entre pantalons en cuir, pièces graphiques et masculines ainsi que des pièces plus classiques. La femme Louis Vuitton a donc l’embarras du choix et peut s’habiller aussi bien en fonction de ses humeurs que de ses journées, souvent bien chargées.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.5

 

  • Saint Laurent : C’est certainement la collection qui a le plus fait parler d’elle, car Hedi Slimane a réalisé un « flashback » en faisant défiler les silhouettes sans musique. Le DA fait fort pour une collection aux accents très eighties faite de paillettes, couleurs métallisées, fourrure cœur ou noir intense. Le défilé montre alors un vrai savoir-faire de la maison en proposant des coupes stylisées, un travail des matières intéressant en gardant cette touche de rock sexy, très Saint Laurent. Cette collection est un véritable coup de cœur pour moi !

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.4

 

  • Valentino : Élégance, raffinement et légèreté, voilà comment je définirais la collection pour la saison prochaine. Reflets métallisés, découpes graphiques, poids plumes, voile, tulle incarnent des robes très « ballerines ». Côté couleurs, le rose et les différentes tonalités de nude se mélangent au noir pour garder une collection intense, précieuse avec des silhouettes élégantes et gracieuses, qui ont l’air de virevolter dans l’espace.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.8

 

  • Giambattista Valli : Collection poétique et romantique, la femme Giambattista Valli représente l’élégance à travers des robes aux imprimés végétaux, des manteaux aux tons pastels ou des broderies qui ornent les pièces les plus chic de la collection. Les escarpins aux multiples brides incarnent la maitrise parfaite de tous les volumes. Le créateur italien est à nouveau époustouflant et nous montre à quel point il maitrise l’art de la mode.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.15

 

  • Chloé : La collection pour la saison prochaine est une rencontre entre différents genres cultures, entre streetwear, folk et bohème. Entre un ensemble en cuir façon motard, une cape très simple, des fourrures duveteuses ainsi que des robes à volants très bohème chic, le mélange est le maitre mot de la collection. Côté couleurs, il y a un mélange entre couleurs naturelles (beige, marron…) et couleurs pastels (bleu, rose…) qui donnent alors du pep’s aux tenues.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.7

 

  • Balmain : La taille très marquée par des corsets, les hanches mises en valeur, voilà comment appartenir à la Balmain Army. Collection toujours très sexy, les pièces sont raffinées entre volants, plumes et dentelle dans des couleurs variant du rose pastel au bleu layette en passant par des tonalités nudes, blanches et noires. On a alors affaire à un mélange de douceur et de sensualité tout en gardant le pouvoir d’être séductrice.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.14

 

  • Givenchy : Esprit très seventies chez Givenchy à travers des imprimés psychédéliques ou animaliers ainsi que des silhouettes aux tenues « flare ». Le noir est quasi omniprésent, très souvent signature de la marque, ce qui amène à une collection élégante, sobre, poétique mais en gardant cet esprit rock et vintage.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.6

 

  • Balenciaga : Première collection de Dmna Gvasalia pour Balenciaga et je pense qu’il l’a réussi avec brio. La silhouette est extrêmement stylisée où le streetwear s’exprime à travers des blousons et doudounes très découpés sur les épaules : il maitrise l’art de la coupe, c’est certain. Les couleurs restent naturelles avec quelques petites touches de couleur comme le rouge ou le jaune moutarde. On voit alors une réelle continuité avec Balenciaga, inspirée de sa marque Vêtements où ces derniers ont toujours le dernier mot.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.9

 

  • Isabel Marant : Esprit des années 80 et d’un dressing oscillant entre le masculin et le féminin, la reine de la « coolitude » nous propose une collection totalement à son image. Les longs manteaux se mélangent aux petites robes volantées ou aux pantalons skinny tout comme à associer les pulls jacquards rétros aux imprimés animaliers et dentelle très modernes. Le mix est résolument la tendance phare de cette collection pour aborder un look sûre de soi entre esprit rétro et modernité affirmée.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.10

 

  • Comme des garçons : Il est certain qu’en regardant les défilés Comme des Garçons, ce n’est pas ce que tu retrouveras la saison prochaine dans tes dressings. Je me devais quand même de t’en parler sur le blog car ces collections révèlent d’un art et d’une maitrise artistique de la mode assez folle. La créatrice Rei Kawakubo met en scène les tenues aux coupes maitrisées et volumineuses en mélangeant inspiration japonaise et punks du XVIIIe siècle, siècle de changement et de révolution.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.11

 

  • Lanvin : Beaucoup de changements chez Lanvin puisqu’Albert Elbaz a quitté la maison en octobre dernier et la nomination du nouveau DA a été annoncé mi-mars avec Bouchra Jarrar, qui reprend les rennes de la plus ancienne maison de mode parisienne. La collection est légèrement incohérente, surtout dû au fait qu’il n’y a pas vraiment quelqu’un qui dirige les collections, mais fait toujours preuve de luxe et chic sans égal. J’ai vraiment hâte de découvrir Lanvin sous une nouvelle facette, même si le changement est un vrai défi.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.12

 

  • Kenzo : Origines japonaises, créateurs américains, maison française, identité internationale, voilà comment définir Kenzo. Leur côté cool sans frontière est représenté à travers une collection espiègle, entre patchworks, manches bouffantes, imprimés animaliers, rose bonbon, allure d’écolière et de princesse des temps modernes, Kenzo célèbre toujours le mélange des genres pour un style hors du commun.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.13

 

  • Carven : Esprit plus nineties chez carven où les silhouettes s’emparent des dress-codes entre doudoune, pantalons en cuir et vestes à zips. La collection, très streetwear et underground, garde une certaine féminité grâce aux détails métallisés, coupes structurées et jeu de transparence.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.16

 

  • Jacquemus : Les collections Jacquemus sont vraiment centrées sur le concept plus que sur les vêtements, et moi j’adore ! C’est une vraie prise de risques mais réussie puisque associer des petites robes du soir métallisées à des cols roulés jaune canari, mélanger les matières et les volumes pour donner du relief à un vêtement mais surtout réaliser un tailleur à l’aide de deux (3e photo) en les nouant entre eux en diagonale, c’est unique.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.17

 

  • Elie Saab : La maison propose toujours une collection prêt-à-porter à l’esprit couture. Esprit 80’s mais surtout mélange des styles entre dentelle, paillettes, esprit western, flamenco, officiers, les inspirations sont nombreuses chez Elie Saab pour afficher un style sexy et féminin en toute saison. La collection est glamour à souhait, et parfaite pour les clubbings party.

 

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.18

 

  • Anthony Vaccarello : Figure montante de la mode, Anthony Vaccarello reste attaché à son esprit de la mode. Le noir sexy, le cuir, les robes ajourées ou asymétriques sont les pièces phares des ses collections. Un mélange entre 80’s pour la touche sexy et glamour et 90’s pour la touche plus décontractée. Les jeux de lacets, l’esprit lingerie et les corsets mènent la danse pour une collection au top de sa forme, c’est certainement l’une de mes préférées (chez AV) !

lescombinesdepauline-fashionweek-PARISfashionweek-AW-16-17.19

 

(Toutes les photos viennent de sites de magazines ou blogs qui parlent de la PFW)

Bisous, Pau ♡

Laisser un commentaire