Fashion week de Pauline

Strasbourg Fashion Week 2016 (part.1)

Bonjour ! Je suis très excitée de te présenter enfin mon récap’ de la « Strasbourg Fashion Week 2016 ». J’aime beaucoup cet évènement et même si ce n’est que la deuxième fois que j’y assiste, je suis toujours admirative de la qualité de l’organisation, des services mais surtout des créateurs. On découvre chaque année des merveilles. A l’identique de l’année dernière, je n’ai assisté qu’à 2 jours de défilés (jeudi 26 et vendredi 27) tout simplement parce qu’à 2 semaines du bac j’ai autre chose à faire haha ; c’est la dernière ligne droite avant la fin du lycée et des résultats des concours donc tu t’imagines bien que c’était speed.

Cette année, on retrouve comme innovation le village de la mode sur la place Kléber à Strasbourg avec un podium pour proposer plusieurs défilés tout au long de la journée, ce qui permet également de pouvoir montrer les créations en live sur scène et sur portants car on pouvait aussi rencontrer les créateurs et acheter leurs créations.

 

Sweet Paprika, c’est le nom d’une marque de vêtements très inspirée vintage mais aussi le nom d’un blog de mode. Gabriela Atanasov occupe donc une position 360 en étant à la fois styliste, designer, blogueuse et vlogueuse. Ces looks sont plutôt simples mais colorés totalement dans l’esprit « sweet paprika » et correspondent parfaitement à son univers qu’on découvre sur son blog.

Depuis 1946, l’école ORT enseigne les connaissances et compétences pour créer des collections de prêt-à-porter et de haute-couture de haute-qualité. Les tenues débordent de créativité, d’innovation et sont toujours en plein dans la tendance. Découvertes l’année dernière, j’apprécie particulièrement leurs créations mais surtout le fait de mettre en avant des jeunes créateurs bourrés de talents. Vraiment bravo à cette école, je pourrais porter toutes les créations de leurs élèves, je suis fan !

Couture Ness représentent deux visages, celui de Fatima Usta et de sa fille, et se spécialise dans la création de robes de mariée. Les robes sont épurées mais avec des détails sophistiqués, les coupes et finitions sont précises afin de faire de chaque création, une pièce exceptionnelle. On retrouve beaucoup de matières très fluides comme la soie, la mousseline ou du tulle associées à de la dentelle ou de plumes.

Reconnue sur les podiums les plus prestigieux en Roumanie et à l’étranger, Nausica mode propose des robes du soir ou de cocktail uniques. Ses créations révèlent beaucoup d’élégance et de modernité mais toujours avec une touche d’extravagance pour les femmes de caractère sans oublier le côté très raffiné pour apporter la touche féminine par excellence. Le tout se combine parfaitement grâce à l’utilisation de matières de haute-qualité pour un résultat à la limite de la perfection.

 Après des études de commerce, Magali B. Roussel se forme en tant que styliste à l’Esmod et se spécialise dans le costume masculin. L’univers des business men et sa passion pour le costume masculin toutes époques confondues lui permettent de crée sa propre collection. Elle s’inspire de Michel-Ange, de la peinture de Picasso et même de l’héroïsme de James Bond et crée 3 morphotypes de costume différents pour une qualité de costume presque sur-mesure. Point bonus : la veste et les poches du costume possède un écran total anti-NFC qui protège du piratage des données des Smartphones et cartes bancaires, parfait donc pour les businessmen !

Marie-José Moisson, créatrice pour la marque Marjy & co baigne dans l’industrie du textile depuis son enfance avec un père tailleur et couturier.  Elle aime l’opposition entre le ultra féminin et le féminin/masculin, des coupes très fortes et s’inspire de l’histoire de la mode et du costume. Sa collection est un élégant mélange d’élégance et de fantaisie, qui permet à une grande majorité de femmes de se sentir belles dans ses créations.

D’origine italienne, Elisabetta Franchi crée une collection inspirée de l’élégance et de la fantaisie de la femme italienne. Elle est très attentive aux coupes, finitions et à chaque détail de ses créations. C’est aussi une créatrice engagée qui élimine toute la fourrure, plumes animales et la laine angora de ses collections tout en laissant la possibilité à ses employés d’amener leurs chiens au bureau. Pour en revenir à la collection, j’ai beaucoup aimé chaque détail des créations, notamment la coupe de la dernière jupe.

J’ai découvert Adeline Ziliox en 2013 lors d’un mini-défilé où j’ai complètement craqué sur ses créations très originales. Depuis je suis toujours son travail, son style a évolué j’imagine mais j’aime toujours autant son travail. Après un passage à la télévision avec Projet Fashion, sa dernière collection « Back yard bird » reflète bien son esprit moderne de la mode.  Dans son atelier-boutique à Strasbourg on retrouve ses créations, toujours modulables, qui s’inspire du graphisme et du mouvement de la ville ainsi que d’un mélange de matières, l’ADN de sa marque.

 

Les photos viennent des photographes de la Strasbourg Fashion Week 2016 soit David Jost, Quentin Kurtz, Sylvain Sester, Morgane Ritterbeck, Sorina Nidelcu et Daniel Ciubotaru mais je fais les montages moi-même.

Bisous, Pau ♡

Laisser un commentaire