Fashion week de Pauline

Strasbourg Fashion Week 2016 (part.2)

Salut toi ! On se retrouve pour la deuxième partie de la « Strasbourg Fashion Week 2016 ». Comme je te le disais dans mon article précédent, je n’ai assisté qu’à 2 soirées (jeudi 26 et vendredi 27 mai), tout simplement parce qu’avec le bac qui approche sans oublier les oraux qui s’enchainent, je suis pas mal occupée, enfin comme d’hab’ tu me connais ! Voici donc la partie du vendredi soir, qui est généralement la soirée la plus dingue. Je ne connaissais aucun des créateurs présentés ce soir mais j’ai eu un réel coup de cœur pour l’un d’entre eux, je te laisse découvrir…

 

La soirée commence avec une créatrice moldave, Julia Allert, qui met en avant un style pratique pour tous les jours de bonne qualité. Sa collection est majoritairement composée de pièces en noir et blanc, qui mélange les matières en associant par exemple du cuir avec de la maille. Les vêtements sont bien coupés, fluides tout en marquant la taille, une jolie leçon de style.

Ensuite, il y a Ruslan Khvastov, ce créateur ukrainien un peu fou, qui s’inspire énormément de l’orient et de son côté mystérieux pour le contraster avec des pièces ultra-modernes. En effet, on reconnaît beaucoup cette inspiration orientale dans sa collection à travers les couleurs (souvent l’or), l’abondance de bijoux (j’ai adoré cette mise à l’honneur des bagues lors du défilé) ainsi qu’à la coupe des vêtements (le sarouel, les brassières…) tout en n’oubliant pas l’aspect plus urbain, j’aime beaucoup le rendu final !

Olia Victorieva vit à Moscou et s’inspire de la Russie pour ses créations aux couleurs vives. Beaucoup de fleurs posées comme à la peinture à différents endroits des vêtements, cousues aux endroits stratégiques ou encore posées sur la tête pour une couronne, elles sont littéralement le fil rouge de la collection. Un esprit poétique se dégage joliment de ses pièces toute en légèreté et en transparence.

Designer belge, Bastien Sebillot a pour ambition de sublimer les corps grâce à un mélange d’art et de couture en jouant avec les matières et les volumes. Il s’amuse à dévoiler une partie du corps ou à en cacher une autre grâce à un amas de tissu comme ces deux pièces en superposition de volants en tulle noir, je trouve ça tellement chic et moderne.

Pour clôturer cette Fashion Week, on termine en beauté avec Lana Dumitru, qui est la première créatrice roumaine à avoir travaillé avec Puma pour créer la veste « T7 Etno Agiter Puma par Lana ». Un truc de dingue mais pas le seul, puisque son style décalé et coloré avait été mis en avant lors de la Fashion Week de Londres en 2014. En effet, la couleur est le maitre-mot de sa collection tout en étant très raffinée. Un de mes défilés préférés si ce n’est mon préféré tellement j’ai adoré l’originalité des pièces comme les chaussures ou la veste à pompons, la robe capuche et bien d’autres pièces uniques encore, j’ai hâte de découvrir ses prochaines créations…

 

Les photos viennent des photographes de la Strasbourg Fashion Week 2016 soit Alexandra Ruse, Morgane Ritterbeck, Sylvain Sester et Daniel Ciubotaru mais je fais les montages moi-même.

Bisous, Pau ♡

Laisser un commentaire